•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réussir à perdre du poids définitivement est parfois le défi d’une vie, d’autant plus qu’on ne sait généralement pas vraiment par où commencer. Voici les 3 habitudes efficaces qui m’ont permis de perdre 52 kg et de retrouver la ligne sereinement, sur lesquelles je m’appuie désormais quotidiennement.

 

♥  Cet article est ma contribution à l’évènement interblogueurs “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. Ce blog d’Olivier Roland est une pépite pour ceux qui vouent leur vie à devenir meilleurs : il fourmille de conseils efficaces, comme par exemple dans cet article, qui est l’un de mes préférés.

 

Dans mon ancienne vie, celle où j’étudiais la danse de niveau professionnel en Hollande, je n’avais évidemment pas droit à la prise de poids. Pas plus qu’avec ma mère d’ailleurs, végétarienne aimante et convaincue, qui rêvait sans s’en rendre vraiment compte que sa fille unique soit parfaite et capable de réaliser ses propres rêves.

C’est à cette époque dans les années 80 que, toute seule, j’avais déjà découvert une première astuce qui me permettait de maintenir tant bien que mal ma ligne de sylphide (55 kg pour 1,76m à l’époque, à 20 ans). Mais je commençais déjà, sans vraiment réaliser que c’était précurseur de la suite, de petits “yoyos” de faible amplitude à cause des frustrations accumulées dans mon enfance qui généraient certaines conduites boulimiques, +7kg quand j’étais loin de ma mère, -7kg quand je rentrais pour les vacances.

De régimes en privations à coup de sachets protéinés

D’année en année, avec l’arrêt de ma carrière de danseuse à 23 ans, la perte de ma maman d’un cancer l’année de mes 25 ans, un mariage et deux grossesses, des galères financières de longue durée avec pâtes à volonté et une tristesse tenace qui s’abattait sur moi, je compensais avec la nourriture de plus en plus. Et l’amplitude devenait ainsi de plus en plus grande. Je luttais bravement, +15, -15 au début, puis +25, -15, +30, -10, +40, -20, virevoltant de régimes classiques en sachets hyper-protéinés jusqu’au régime Dukan. J’étais toujours en guerre contre moi-même, et je m’insultais beaucoup.

Le déclic pour maigrir définitivement

recettes pour maigrir definitivement

 

Décider de maigrir définitivement est une décision prise souvent au prix d’un long processus d’échecs. Un jour qui ne ressemble pas aux autres, le déclic se fait et c’est là que finalement on met en place les vrais outils durables et qui amèneront des résultats tout aussi durables. Mais que de souffrance pour en arriver là !

Dans mon cas, ce déclic a été l’urgence de m’occuper de moi afin de me donner la possibilité de refaire ma vie, après mon divorce tardif. A bout de forces, dénutrie, je n’ai pas eu trop le choix !

Merci la vie

Finalement, c’est pourtant la plus belle chose qui me soit arrivée. Grâce à ce processus, cette prise de conscience, j’ai pu vraiment me reconstruire et changer en profondeur… enfin, plutôt redevenir qui j’étais vraiment juste avant de me perdre en route pendant presque 30 ans 😉

J’ai tellement envie de t’épargner, à toi qui me lis, tous ces tourments inutiles ! C’est pour cette raison que ce blog est né, parce que souffrir trop ou trop longtemps ne doit pas faire partie de l’équation.

3 habitudes pour reprendre le contrôle de son poids et transformer l’avenir

Voici donc les 3 habitudes qui m’ont permis de perdre définitivement 52 kg et de changer ma vie pour le meilleur.

Ma première habitude pour retrouver la ligne : remplacer les protéines animales par les protéines végétales

boeuf legumes poivron carotte poireau

Avec mon passé d’enfant végétarienne qui se sentait différente et marginale (c’était dans les années 70 où l’on voyait encore “ces gens-là” comme des originaux), j’avais développé une contre réaction épidermique à tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une entrave imaginée de ma liberté de manger ce que je voulais, loin du contrôle maternel oppressant et permanent.

Si je pouvais réécrire l’histoire, avec les connaissances que j’ai maintenant et tout ce que mes propres recherches sur la santé m’ont appris, il est certain que je m’adresserais à ma chère maman en lui disant ô combien elle avait raison et en lui faisant mes excuses d’avoir été aussi têtue et rebelle. Et je l’emmènerais encore plus loin, en lui faisant découvrir les merveilles des protéines végétales au lieu des laitages qu’elle consommait malheureusement trop assidûment. Peut-être que même, je pourrais lui sauver la vie. S’écrirait alors une autre histoire qui ne prendrait pas en compte le parcours que je devais accomplir sans elle 😉 Alors, je considère que tout est toujours parfait, c’est ma philosophie, et je ne changerais rien au destin qui était écrit, fut-il prévu pour nous emmener au-delà de nos limites.

L’ange végétalien

ange proteines vegetales pour maigrir

 

C’est mon fils, venu me prêter assistance alors que j’allais mal après ma séparation, qui m’a initiée à l’alimentation végétale. Initiée ? Je dirais plutôt “rebranchée” au mode de vie sain de mon enfance, dans un premier temps, faisant tomber doucement ma rébellion en me montrant tout l’intérêt d’arrêter de consommer des protéines animales (si tu es ici pour la première fois, je te conseille de lire mes résumés du livre L’enquête Campbell à ce sujet, Partie 1, Partie 2, Partie 3 et Partie 4). Etape que j’ai franchie très facilement, tant l’évidence sur le plan santé et écologie était grande.

Je ne vais pas dans cet article m’épancher en détails sur ce que les protéines végétales font mieux que les protéines animales car c’est le sujet de mon grand dossier sur ce blog, et j’ai écrit d’ailleurs longuement sur Pourquoi maigrir avec les protéines végétales est plus efficace et plus sain (clique sur le lien pour lire les articles !).

Quand le corps se régénère à grande vitesse

Ce choix m’a été, je dois quand-même le souligner une nouvelle fois, d’un grand secours sur tous les plans. En mangeant de cette façon, j’ai éliminé le gras des produits laitiers et le cholestérol de la viande, ce qui a permis à mon organisme de se régénérer rapidement et d’amorcer une perte de poids facile qui me ravissait. Et d’ailleurs, même si comme tout le monde j’ai connu les “fameux paliers” de résistance, j’avais mis en place également une solution toute personnelle 😉

La deuxième habitude qui accélère et régénère : le jeûne intermittent

jeûne intermittent bienfaits pour maigrir

Je le disais plus haut, lorsque j’étais danseuse, il m’a fallu trouver le moyen de ne pas grossir tout en mangeant ce que je voulais. Je souligne que je n’ai jamais été le genre de personne qui aime se faire vomir et jamais je n’ai utilisé cette méthode. Très tôt pourtant, j’ai compris que mon corps n’allait pas être en accord avec mon impossible gourmandise !

Je ne sais plus trop comment, dès 18 ans j’ai commencé à ne plus manger certains soirs, bien bien avant que cela devienne à la mode, que je découvre que ça portait le nom de “jeûne intermittent”, et que c’était de plus en plus plébiscité partout. Et que même la recherche scientifique s’en mêle en nous fournissant des études qui démontrent sans appel que c’est une méthode bien meilleure que les régimes pour maigrir ! (voir ma page Sources si tu veux en savoir plus)

Le jeûne intermittent, je l’ai pratiqué d’instinct en sentant que c’était bon pour moi, et j’en sentais déjà tous les bénéfices.

Je l’ai toujours utilisé à chaque fois que j’ai entrepris une cure d’amaigrissement réussie, tout au long de ces années. Mon corps est ainsi fait que de toute façon, je n’ai pas d’autre choix non plus que d’en faire une hygiène de vie, qui me va par ailleurs très bien car je me sens trop ballonnée au réveil lorsque je dîne : le repas du soir me fait depuis l’adolescence et un certain épisode de pilule trop dosée, affreusement grossir.

Les périodes de ma vie où j’ai beaucoup pris de poids ont toujours été celles où je mangeais le soir, où je faisais l’autruche par besoin de me remplir jusqu’à me sentir presque étouffée par mon propre estomac.

Le jeûne intermittent s’adapte à chacun

En revanche, le jeûne intermittent, qui consiste à ne manger que sur certaines plages horaires en alternant donc les périodes de jeûne et de prises alimentaires dans une même journée (il y a tant de possibilités, adaptables à chacun, que je ne pourrai pas les détailler ici et que cela fera l’objet d’un prochain article dédié), est indéniablement le meilleur choix santé qui soit et c’est celui que j’ai toujours fait pour moi. On se sent si bien en mettant le corps au repos !

D’innombrables études en effet, mettent en lumière les vertus thérapeutiques et purificatrices du jeûne intermittent, ainsi que son absence de danger, contrairement à ce que l’ignorance de cette méthode peut faire dire. Il fait merveille sur la perte de poids, mais aussi sur les maladies chroniques et les facultés cognitives ainsi que sur le système digestif qui renoue avec son véritable fonctionnement millénaire et retrouve une paix oubliée. Les bénéfices sont si nombreux qu’ils méritent un véritable article complet sur le sujet.

Le jeûne intermittent fait la différence pour maigrir

jeune intermittent bienfaits pour maigrir

Personnellement, pour me débarrasser de ces 52 kg accumulés, je n’ai pas trouvé plus simple et efficace, et en complément d’une alimentation végétale hypotoxique et pleine de nutriments, c’est l’idéal pour se régénérer et perdre tout le poids qui nous encombre.

C’est en ce qui me concerne ce qui a vraiment fait la différence. Je le recommande sans hésiter, à charge pour toi de l’adapter à tes contraintes horaires, sociales ou physiques. Certains par exemple, se sentent confortables en ne petit-déjeunant pas. Ce n’est pas mon cas, car je grossis quand-même avec le repas du soir, mais on est tous différents.

Dans tous les cas, c’est un incontournable pour moi et un outil salvateur en cas d’excès qui fait pour toujours partie de ma panoplie de secrets de ligne et de santé !

 

La troisième habitude: la bienveillance envers soi-même

estime de soi

Grâce à cette décision dont je parlais ci-dessus d’arrêter définitivement les produits animaux, j’ai pu rétablir une vitalité et une énergie que j’avais perdues depuis longtemps. La tristesse que je me traînais depuis des années a disparu assez vite, laissant place à une positivité que je ne me connaissais pas : la santé de mon deuxième cerveau, alias l’intestin, a clairement influé via l’alimentation et ce shoot de nutriments providentiel, sur la chimie de mon cerveau qui est devenu plus clair. L’impression de sortir du brouillard !

Un livre a réparé beaucoup de choses dans mon petit cœur blessé. J’avais passé des années, comme je l’ai dit, à faire le yoyo avec mon poids et à essayer à peu près toutes les méthodes “en mode désespoir”. Avec l’échec au bout, qui affectait mon estime de moi-même chaque fois un peu plus. Avec le recul, c’est normal car je n’avais pas à cette époque le trio gagnant des bonnes solutions pour maigrir durablement.

L’enfant intérieur : comment apprendre à s’aimer

enfant interieur

En regardant une vidéo qui mettait en scène une jeune femme obèse obligée par un psychologue au cours d’un exercice, d’insulter la petite fille qu’elle avait été comme si elle le faisait envers une inconnue, c’est l’électrochoc.

C’est là que j’ai décidé une fois pour toutes de ne plus JAMAIS m’insulter. Et pourtant, j’avais l’habitude des noms d’oiseaux, tant j’étais en colère après moi-même et après la vie.

La décision qui change tout aussi pour perdre du poids

De rigide et incroyablement dure envers mes erreurs, mes faiblesses ou mes échecs, j’ai transformé mon attitude en de la compassion et des encouragements.

Je me souviens m’être ce jour-là en particulier, regardée longuement dans la glace en parlant à la petite fille que j’avais été et dont le parcours avait abîmé le cœur. Je lui ai parlé avec tant d’amour, de gentillesse et de compréhension… Et j’ai compris que cette nouvelle douceur et ce respect inédit, envers ce corps meurtri, envers cette âme blessée, allaient me permettre de m’en sortir pour de bon.

apprendre a s aimer

Chaque fois depuis lors, chaque fois que je traverse une difficulté ou un moment difficile, je pense à cette petite fille que je porte en moi, exactement de la même façon que si elle était ma propre fille ou la fille d’une inconnue avec laquelle je ne m’autoriserais que des mots tendres et encourageants.

Ainsi, cette bienveillance a pu m’accompagner à chaque fois que j’ai failli dans mon parcours d’amaigrissement et de reconstruction, et elle m’accompagne encore chaque jour. Je ne pourrais plus me parler comme j’ai pu le faire, car j’ai changé complètement mon discours intérieur pour une vraie compassion et un respect sans faille pour l’être en devenir que je serai toujours… Car le chemin pour devenir la meilleure version de soi-même a ceci de passionnant qu’il nous emmène toujours plus loin, repoussant sans cesse nos limites. Sur ce chemin, quoi de plus motivant que quelqu’un qui nous encourage avec douceur ? Autant le faire soi-même 😉

 

Et s’il y avait une quatrième habitude ?

Je ne peux pas terminer cet article dont j’espère qu’il sera inspirant pour ton propre parcours, sans ajouter un conseil très important.

Les trois habitudes ci-dessus sont selon moi les trois premières clés essentielles pour changer de vie, en tout cas ce sont celles qui ont transformé la mienne et qui font que j’ai finalement l’immense bonheur d’avoir fondé ce blog pour partager comment j’ai fait. Au passage, j’ai aussi retrouvé l’amour ♡.

La stratégie qui t’emmène encore plus loin

Cette quatrième habitude n’en est pas vraiment une, c’est pourquoi elle n’intervient qu’en “bonus”. C’est plutôt une stratégie, une façon d’appréhender les choses, un réflexe anti-panique qui est très utile lorsqu’on se sent submergé par l’ampleur d’une tâche ou d’une décision. Un véritable réflexe qui m’est devenu essentiel et que j’applique à chaque fois que c’est nécessaire, et pas seulement au niveau de la perte de poids (notamment pour la construction de ce blog qui représente autant de travail que d’intense plaisir !). J’utilise cette vision de la vie très souvent lorsque ma petite belle-fille de 9 ans panique pour ses devoirs d’école ou se met la pression pour progresser rapidement à la gymnastique.

 un pas apres l autre kaizen

C’est tout simple : UN PAS A LA FOIS ! La méthode des petits pas évite de se fixer des objectifs qui nous paraîtront un véritable Himalaya à atteindre. L’Himalaya, avec mes 52 kg perdus, je connais ! Mais si je m’étais mis la pression en me disant qu’à telle date je devais avoir retrouvé ma ligne, ou perdu tant de kilos, ou que je m’étais affamée déraisonnablement, je n’aurais pas pu l’atteindre.

Bienveillance, douceur et modération

C’est en regardant ma perte de poids d’un œil bienveillant, 1 kilo à la fois, avec un objectif que je me fixais de 5 en 5, en n’oubliant jamais de me fêter et de m’encourager pour mes résultats, que j’ai pu y parvenir.

Un petit pas à la fois, c’est mon arme secrète, celle que j’utilise (en même temps que les autres habitudes dont je t’ai parlé plus haut) pour reperdre actuellement quelques kilos accumulés dernièrement suite à une récente et intense période de stress (travailler pour quelqu’un d’autre n’est décidément pas pour moi, rebelle je suis et rebelle je resterai !) : je t’en reparle très vite car ce sera mon prochain défi.

Je vais d’ailleurs te faire vivre cette aventure en direct et en toute transparence, et te montrer combien ces habitudes et outils que je viens de te partager fonctionnent. Eh oui, ce n’est pas parce qu’on a réussi le parcours une fois qu’on ne doit pas veiller au grain ! Insidieusement, notamment en remangeant trop souvent le soir (mon corps ne supporte définitivement pas), j’ai repris quelques kilos dont je vais m’empresser de me débarrasser à nouveau car je les sens trop. Je vais faire ça aussi sereinement que je l’ai déjà fait, avec les mêmes outils. Ces habitudes ont ceci de formidable qu’elles m’apportent une vraie base de sécurité, qui me permet de ne plus jamais douter que je suis capable de tout réaliser dans ma vie, d’où que je parte.

Et c’est aussi ton cas ! Aux commandes de ton destin, en faisant les bons choix, tu laisses à la vie la possibilité de te montrer le meilleur, de retrouver ton équilibre, d’apprendre à te respecter et à t’aimer. Et j’ai à cœur de t’y aider du mieux que je le pourrai.♥

Pour ne rien rater de ce nouvel épisode qui pourra sans doute t’apporter beaucoup, pense à t’abonner au blog et à ma page Facebook. J’aime aussi beaucoup, beaucoup, recevoir des commentaires qui me permettent d’échanger avec toi, et j’y réponds avec tout mon coeur.

 

Joyeusement, xoxo

Claire ♥

 

 

 

 

  • 9
    Partages