Les partages m'aident beaucoup, merci !

Cet article est un article invité écrit pour Recettes Minceur Bonheur par Aline du blog bibliotherapie-suisse.ch

 

En quoi le jeûne intermittent et la lecture sont-ils liés, vous demandez-vous ? Je vais vous l’expliquer en détails dans cet article. Si vous vous promenez sur ce blog, c’est peut-être que…

… votre relation à votre corps n’est pas au beau fixe ?

… vous avez envie de reprendre votre santé en main ?

… le jeûne intermittent vous inspire, pour maigrir ou simplement vous sentir mieux ?

Super, vous êtes au bon endroit !

Mais… (parce que oui, souvent, il y a un mais…)

  • si votre vie est pleine à craquer
  • si vous ne savez plus où donner de la tête
  • si le stress vous tient souvent compagnie
  • si vos émotions vous mènent par le bout du nez

… je vous l’annonce tout de suite : ça va être difficile !

 

 

 

 

Prendre soin de son corps ne suffit pas…

 

prendre-soin-de-son-corps-maigrir

Pourquoi ?

Parce que prendre soin de son corps c’est bien. Mais prendre soin de son esprit, c’est au moins aussi important. Je dirais même que prendre soin de son corps sans prendre soin de son esprit, c’est le plus souvent voué à l’échec.

Si vous avez un peu lu sur le sujet de la perte de poids et de l’alimentation, vous n’avez pas pu passer à côté de l’importance cruciale de la gestion de vos émotions sur cette aventure intérieure.

Malheureusement, nous avons tous tendance blâmer le monde extérieur lorsque nous ne nous sentons pas dans notre assiette (sans mauvais jeu de mots :-)). La réalité ? Nous n’avons que très peu de contrôle sur les circonstances extérieures (et sur les autres !). Là où nous pouvons avoir le plein contrôle, c’est sur nous-mêmes et sur notre propre esprit.

Mon histoire avec la perte de poids

Pourquoi est-ce que je vous écris tout ça ?

Parce que je suis aussi passée par là…

Durant des années, depuis le début de l’adolescence en fait, je me suis battue avec mon poids. Sans connaissance aucune, j’ai essayé tant bien que mal de réguler mon alimentation, allant jusqu’à me cuisiner moi-même mes repas à côté du repas familial préparé par ma mère. J’ai fréquenté durant quelques mois les réunions des célèbres WW. J’ai fini par atterrir chez une diététicienne “ancienne école” qui m’a mise au régime “courgette vapeur-blanc de dinde”. Et vous savez quoi ? J’ai fini par développer des troubles de l’alimentation (l’hyperphagie, ça vous dit quelque chose ?).

Bref, autant vous dire que je n’ai pas réussi à obtenir le corps de mes rêves. J’ai même pris de plus en plus de poids. Et mon mental ? Comment se sentir bien quand on est prise dans un mécanisme d’auto-destruction “soft” !

Et aujourd’hui ?

Il m’a fallu plusieurs années de cheminement, mais aujourd’hui j’ai trouvé mon équilibre. Un équilibre physique avec une alimentation qui me convient et une pratique sportive régulière. Un équilibre mental grâce à la pratique de la méditation et à ma méthode simplissime que je vais partager avec vous à la fin de cet article.

 

Le jeûne intermittent et la lecture, les clés de mon équilibre

jeune-intermittent-et-lecture

En grande fan de montagne, je suis partie il y a quelques hivers en stage de ski de randonnée. Soleil, poudreuse et… rupture de deux ligaments du genou ! Oups, me voilà immobilisée durant 6 semaines à la maison avec pour unique but de prendre soin de moi.

Le truc le plus génial dans cette situation ? Ne plus devoir se réveiller aux aurores pour aller travailler ! Moi qui déteste me lever tôt, j’ai pu vivre durant quelques semaines à mon rythme naturel. C’est là que j’ai découvert qu’en me levant spontanément vers 9h, je n’avais en fait pas vraiment faim avant 11h.

Jusque là, je me forçais à avaler un petit déjeuner à 6h30 avant de partir travailler car “le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée” et “sans petit déjeuner, je vais faire un malaise et une chute vertigineuse d’hypoglycémie”. En fait ? Pas du tout. Je venais de découvrir le Jeûne intermittent en 16/8.

Depuis ce fameux arrêt maladie, je n’ai plus pris de petit déjeuner et je m’en porte comme un charme. Les avantages que j’ai trouvé au Jeûne intermittent ?

  • meilleure concentration durant la matinée (tous les jeûneurs vous le diront, les sens et la concentration sont plus aiguisés en situation de jeûne)
  • quelques minutes de plus pour dormir le matin (ça, j’aime !)
  • un meilleur contrôle de ma quantité de nourriture quotidienne
  • une perte de poids légère mais régulière
  • pas de frustration alimentaire

Soyons clairs, le Jeûne intermittent n’est pas LA méthode miracle pour perdre du poids de manière magique. Par contre, cette pratique de Jeûne vous y amène en vous aidant à limiter votre total calorique de la journée.

Prenons mon exemple : je suis une femme de 156 cm. Autant vous dire que mon total calorique journalier n’est pas très élevé. Si je mange comme un homme de 185 cm, je grossis ! Comme je suis gourmande, j’aime me faire de bons repas qui me donnent une sensation de satiété satisfaisante. Le Jeûne intermittent me permet donc de faire deux gros repas par jour (le midi et le soir), plus un goûter consistant en fin d’après-midi, tout en ingérant une quantité de calories qui me permet de perdre tranquillement du poids. Si je devais y ajouter un petit-déjeuner, je mangerais trop !

Le Jeûne intermittent est donc la méthode parfaite pour moi : elle m’aide à maigrir et à maintenir mon poids depuis plusieurs années.

 

Ne jamais oublier notre esprit !

prendre-soin-de-son-esprit

Mon histoire ne serait pas complète si je m’arrêtais là.

Comme nous en avons déjà parlé ci-dessus, prendre soin de notre corps ne suffit pas… Notre esprit est un facteur clé ! Les émotions négatives mal vécues sont une des causes majeures de perturbation du comportement alimentaire. Et le stress est un facteur aggravant. Essayer de gérer une contrariété sous stress ? Vous savez combien c’est plus difficile que dans un jour où tout roule.

Cet accident de ski, comme c’est souvent le cas avec les ruptures (sous toutes leurs formes) de nos vies, était un signal de mon être pour me dire stop : “arrête de te maltraiter” et “maintenant, prends soin de toi”.

A côté du jeûne intermittent, je me suis donc mise à développer diverses activités pour prendre soin de mon esprit. J’y viens tout de suite…

 

Revenons à vous…

Vous êtes-vous un peu reconnus dans mon histoire ?

Bon, vous êtes déjà sur le bon chemin en consultant ce blog. Vous avez fait le premier pas pour prendre soin de votre corps et vous mettre sur la voie de la perte de poids (si c’est ça que vous cherchez), ou tout simplement sur la voie d’une meilleure santé.

Maintenant, vous l’avez compris, vous DEVEZ également inclure l’aspect mental dans la prise en charge de votre être. Se lancer dans un régime avec un mental en vrac équivaut à essayer de construire une maison sur du sable… Pas très solide et stable !

trouver-lequilibre-maigrir-jeune-intermittent

Je vous invite à un petit exercice-bilan : prenez quelques minutes (ou quelques heures, ou quelques jours !) pour réfléchir à ce qui est difficile dans votre quotidien ? Quelles sont les sources d’énervement, de stress, d’émotions négatives ? Bien sûr, ce n’est ni facile, ni agréable, mais mieux se comprendre est extrêmement constructif et important. Et si vous désirez mener avec succès ce chemin vers le mieux-être, il vous faut travailler sur ces causes de difficultés quotidiennes.

Une fois que vous avez fait cet exercice, à vous de trouver la méthode qui vous aidera à prendre soin de cette partie de votre être.

 

Les méthodes pour prendre soin de votre esprit

methodes-pour-prendre-soin-de-soi

Bien sûr, elles sont innombrables. Et chaque personne répondra mieux à l’une ou l’autre.

L’important est de trouver quelque chose qui vous permette :

  • de revenir à vous-même
  • de vous accorder du temps
  • de retrouver le contact avec l’instant présent
  • de vous détendre et de vous changer les idées

Vous pourriez vous mettre à la pratique d’un art par exemple, au yoga, à la sophrologie, à la cuisine pourquoi pas.

Personnellement, j’ai opté pour trois activités complémentaires :

  • Le sport : la pratique sportive a l’avantage d’allier le corps et l’esprit. Je pratique la musculation, qui m’aide à développer une musculature suffisante pour me sentir bien et augmenter mon métabolisme (top pour pouvoir manger un peu plus sans grossir !). Et je suis super fan de randonnée en montagne, activité très physique quand on gravit des sommets, mais également très méditative lorsqu’on la pratique en solitaire dans des paysages grandioses.
  • La méditation : je pratique et enseigne la méditation depuis plus de 15 ans, autant vous dire que cela fait partie de ma vie. Je pense qu’il n’y a pas meilleure activité que celle-ci pour prendre soin de son esprit, mais tout le monde n’a pas envie de s’y mettre et cela demande une certaine discipline.
  • La lecture : ah, que de choses à dire sur la lecture…

 

La lecture pour prendre soin de son être

la-lecture-pour-prendre-soin-de-soi

C’est tout bête. Tout le monde (ou presque) sait lire. Tout le monde peut facilement accéder aux livres (vive les bibliothèques !) et gratuitement. Et pourtant, rares sont les gens vraiment conscients de tous les bienfaits de cette activité :

  • La lecture diminue le stress : saviez-vous que 6 minutes de lecture diminue le niveau de stress de 68% ? C’est énorme, oui ! C’est ce qu’a montré une étude anglaise. La lecture est même plus efficace pour diminuer le stress que d’autres activités comme écouter de la musique ou se promener.
  • La lecture nous aide à revenir à nous-même : le fait de prendre un livre en main, de caler nos yeux sur le défilement des lignes, de tourner les pages les une après les autres, tout dans la lecture nous oblige à revenir à un rythme “humain”, nous qui vivons de plus en plus au rythme infernal que nous impose la technologie. Lors de la lecture, notre respiration s’apaise, notre esprit se focalise sur une seule chose, nous sommes totalement présents à ce que nous lisons : des caractéristiques qu’on retrouve dans la méditation ! D’ailleurs, les zones du cerveau activées par ces deux activités, méditation et lecture, sont similaires.
  • La lecture nous aide à comprendre nos émotions : des études scientifiques ont montré que lire les aventures d’un personnage de fiction avait le même effet sur notre cerveau que si nous avions vécu ces aventures nous-mêmes. Lire enrichit donc notre “catalogue d’émotions” au même titre que le fait de vivre de nouvelles choses. Plus nous développons cette “intelligence émotionnelle”, plus nous sommes capables de comprendre les émotions des autres, ainsi que les nôtres. Nous améliorons nos capacités d’empathie et donc la qualité de nos relations.

 

Ce qu’est la bibliothérapie… ma méthode de “lecture consciente”

bibliotherapie-pour-prendre-soin-de-son-etre

Saviez-vous que tout cela à un nom ? La bibliothérapie, qui est l’art d’utiliser la lecture et ses bienfaits pour prendre soin de soi.

Depuis quelques années, je me passionne pour ce sujet ! Je me suis formée à la bibliothérapie et j’accompagne maintenant les gens sur le chemin du mieux-être grâce aux livres. Bien sûr, c’est une activité encore peu connue dans le monde francophone, mais peut-être en avez-vous tout de même entendu parler à travers les articles et émissions qui commencent à voir le jour dans nos médias.

Le plus important dans tout cela ? Décider. Car notre intention est le facteur le plus important qui donnera tout leur puissance à nos actions.

Donc, en lecture également, il ne suffit pas de simplement prendre un livre comme on saisirait la télécommande de la TV, le lire, se dire “c’était sympa” ou pas, le reposer et passer à autre chose.

Le voyage auquel je vous invite est celui de la “lecture consciente”, une pratique de lecture “en conscience”, comme son nom l’indique, inspirée de la méditation. Si cela vous parle, je vous offre un petit guide pour mettre en place cette pratique en 7 étapes, il vous suffit de cliquer ici !

 

Que lire pour prendre soin de soi ?

Vous avez le choix !

Pour revenir au petit exercice d’identification de vos difficultés que je vous ai proposé tout à l’heure, vous pouvez utiliser les conclusions auxquelles vous êtes arrivés pour choisir des lectures ciblées. Vous verrez que, dans le guide que je vous propose ci-dessus, je vous montre comment utiliser la lecture pour travailler sur des situations précises (d’où l’importance de les avoir identifiées auparavant). Il peut s’agir de difficultés relationnelles, d’étapes de la vie à passer, d’une émotion particulière que vous aimeriez mieux comprendre, etc. Dans ce cas, vous choisirez par exemple des livres documentaires ou de développement personnel en lien avec votre thématique.

Mais vous pouvez bien sûr lire de bons romans de fiction ! Certains sont également très puissants pour travailler sur des situations de vie. Et dans tous les cas, vous bénéficierez des trois bienfaits que je vous ai décrits : diminution du stress, retour à vous-même et développement de l’empathie.

S’il vous paraît difficile de trouver les bons livres par vous-même, vous pouvez demander l’aide d’un bibliothérapeute dont c’est justement le métier !

 

En conclusion… la feuille de route en 5 points

trouver-le-bonheur-lecture-jeune-intermittent

Faites-vous votre petite feuille de route !

    1. Commencez par définir votre but physique : perdre du poids, améliorer votre santé…
    2. Décidez de la méthode que vous aimeriez tester dans ce but : Jeûne intermittent, alimentation végétale… (je vous laisse trouver l’inspiration dans les articles de Claire, comme celui-ci sur le jeûne intermittent ou celui-ci qui vous aidera à aller doucement vers l’alimentation végétale)
    3. Identifiez les facteurs de difficultés émotionnelles et mentales qui pourraient vous freiner
    4. Décidez des activités “bien-être de l’esprit” que vous aimeriez découvrir : méditation, lecture…

 

  • Passez à l’action ! Mettez en place des habitudes et réjouissez-vous de vos progrès.

 

Notez tout cela par écrit, affichez-le à un endroit où vous le verrez. Parlez-en à vos proches pour qu’ils vous soutiennent. Et surtout, soyez patients et bienveillants envers vous-mêmes !

Dites-moi dans les commentaires de cet article : êtes-vous de grands lecteurs ? Utilisez-vous déjà la lecture pour vous prendre soin de vous ?

PS : dans cet article, j’ai inséré quelques liens vers des articles complémentaires. Si vous désirez en savoir plus sur la bibliothérapie ou les bienfaits de la lecture, visitez ces liens ou rendez-vous sur le site https://bibliotherapie-suisse.ch

 

  • 7
    Partages