•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment se faire plaisir sans grossir pendant les fêtes grâce au jeûne intermittent ?

6 approches qui peuvent permettre de festoyer sans culpabilité tout en préservant sa ligne et sa santé. 

Eviter d’avoir à commencer un régime dès le 1er janvier ? Quelle bonne idée ! Es-tu de ces personnes que l’idée de devoir “faire attention” pendant le temps des fêtes plonge dans une immédiate mélancolie ? Qui n’ont pas envie de sacrifier la convivialité pendant cette période si festive de retrouvailles en famille ? Tu te demandes comment te faire plaisir sans grossir pendant les fêtes ?

Sans doute te dis-tu que tant pis, tu paieras le prix de tes excès volontaires au mois de janvier. Que compenser ces assiettes bien remplies, ces verres de vin et de champagne, tu le feras en prenant l’habituelle résolution du nouvel an : le 1er janvier, je commence mon régime ! En attendant, youhou ! A moi les chocolats et les marrons glacés, les petites sauces si satisfaisantes pour le palais et la bûche glacée pleine de crème et de sucre. Le tout en te resservant 3 fois, jusqu’à sentir ton estomac si tendu qu’il manque de te couper le souffle.

C’est Noël, après tout

comment-ne-pas-grossir-a-noel

Tu essaies de ne pas penser aux conséquences pour toi, pour ton poids, ta peau, ta santé. Tu choisis de t’oublier, d’oublier de réfléchir sur le long terme dans le cadre d’une stratégie de bien-être durable, préférant le bénéfice immédiat de tes papilles. C’est bien tentant, et c’est Noël, après tout. Au nom d’une convivialité dont la définition t’est toute personnelle, et que tu mesures davantage au remplissage de ton assiette qu’à la qualité de l’ambiance, tu revendiques ton droit au plaisir, et d’ailleurs tu as tout à fait raison. Il sera bien temps de parler régime. Juste après.

Et pourtant, tu sais bien que les régimes ne marchent pas sur le long terme et que l’année prochaine à la même période, tu seras inévitablement devant le même dilemme, avec l’envie de ne pas te restreindre malgré les kilos que tu auras perdus et repris durant cette année – c’est quand-même les fêtes, hein.

Le jeûne intermittent, la solution à court et long terme contre les kilos

jeuner-pour-ne-pas-prendre-de-poids-a-noel

Alors, tu cherches sur le net une solution, parce qu’au fond, cette montagne russe excès-privations, tu n’es pas très à l’aise avec l’idée et tu aimerais bien y remédier.

J’ai une solution à te proposer. Une vraie solution, enfin, à vrai dire, plusieurs, puisque le jeûne intermittent dont je vais te parler se décline de différentes façons pour convenir à chacun en fonction de ses habitudes de vie, de son rythme biologique et de ses préférences.

Depuis environ 20 ans en effet, les scientifiques étudient le jeûne intermittent dans le cadre de la recherche contre l’obésité. Alternative sérieuse au sport et aux régimes, solution aux maladies liées au surpoids, cette idée qui peut paraître saugrenue aux occidentaux formatés 3 repas-par-jour-car-c’est-pas-bon-de-sauter-un-repas, donne d’excellents et surprenants résultats.

De plus en plus de personnes en recherche de solution soit pour ne pas grossir, soit pour maigrir ou encore pour améliorer leur santé se penchent sur cette nouvelle méthode… qui n’a rien de nouveau. Le jeûne intermittent nous vient en effet du fin fond des âges où il a toujours été pratiqué : l’opulence qui nous fait consommer 3 repas par jour n’est que le reflet d’une “modernité” abondante et finalement décadente. Dans notre évolution, nous n’avons pas toujours mangé 3 repas par jour, c’était plutôt entre un et deux.

Penchons-nous ensemble sur les solutions que le jeûne intermittent propose pour t’éviter d’avoir à commencer un régime dès le 1er janvier de la prochaine année. Elles sont au nombre de 6, et leur mise en oeuvre est plus ou moins facile, mais nul doute que l’une d’entre elles te conviendra forcément.

Juste avant de commencer, j’aimerais juste rappeler qu’en ce qui me concerne, j’ai perdu du poids principalement grâce au jeûne intermittent, mais j’ai aussi changé tout mon alimentation en supprimant tous les produits animaux, que ce soit la viande, le lait ou les œufs. Si tu arrives sur ce blog pour la première fois, je te conseille de lire cet article, qui explique pourquoi les protéines végétales sont un meilleur choix pour maigrir que les protéines animales. On peut aussi faire connaissance ICI.

1. La méthode 16/8

le-jeune-16-8-pour-ne-pas-grossir

C’est la méthode la plus simple et la plus populaire. Elle a été vulgarisée par Martin Berkhan, expert en fitness, mais existe en réalité depuis la nuit des temps, comme je le disais à l’instant.

Il s’agit tout simplement de jeûner pendant 16 heures et de se réserver une plage horaire de 8 heures pour manger ce qu’on veut, sur les 24 heures que comptent une journée. Oui, tu as bien lu. Pendant ces 8 heures, tu n’as pas besoin de te restreindre et tu peux te faire vraiment plaisir.

Comment faire ? Quels horaires ?

Sauter le repas du matin, du midi ou le dîner, c’est selon chacun, en fonction du rythme de vie et des préférences personnelles. Beaucoup choisissent de sauter le petit-déjeuner. Personnellement, ce n’est pas ma méthode préférée, et je suis plus à l’aise en sautant le repas du soir, pendant l’année en tout cas.

L’avantage énorme du jeûne 16/8 est que les heures de sommeil sont comptabilisées dans le décompte des 16 heures, ce qui permet d’arriver sans trop se sentir en manque de nourriture jusqu’à midi si on saute le petit-déjeuner. Il tombe sous le sens que le repas de midi ne doit pas compenser le petit-déjeuner qui n’a pas été pris !

Pendant la période des fêtes, ou tout du moins pour les deux réveillons de fin d’année, choisir de sauter le repas du soir n’est pas l’idée. Il vaut mieux sauter le petit déjeuner, voire même le déjeuner avec si le cœur t’en dit.

En revanche, tu peux choisir de sauter le dîner pendant la semaine entre les fêtes. C’est la solution que je préfère, car elle libère du temps pour autre chose.

A toi d’organiser tes plages de jeûne comme bon te semble en fonction de tes impératifs et de tes préférences sur cette période d’une semaine. Tu peux même commencer quelques jours avant, afin de préparer ton organisme et le détoxifier, voire perdre un ou deux petits kilos – ce sont les premiers les plus vite perdus.

2. Le jeûne 5:2

le-jeune-5-2-pour-maigrir

Cette méthode consiste à manger normalement pendant 5 jours, et à concentrer le jeûne sur les 2 jours restants.

Cela ne signifie pas qu’ils doivent être consécutifs. Pendant la journée de jeûne, on n’est pas dans une absence totale de nourriture, mais dans une restriction calorique (500 calories par jour pour les femmes et 600 pour les hommes).

Personnellement, cette méthode ne me convient pas complètement : compter les calories, ça me saoule et je ne veux plus jamais en entendre parler. Quand il m’arrive de jeûner de cette façon, je me fais une journée jus de légumes frais pressés à l’extracteur familial, aux 3 repas. Je sais que pour ma santé, mon poids et mon corps, ce sera tout bénéf de toute façon.

3. La méthode 1 jour sur 2

C’est une méthode qu’il est difficile d’appliquer au long cours, mais qui peut convenir pendant la semaine d’entre les fêtes par exemple. Il s’agit de restreindre son apport de calories (encore elles !) une journée sur deux. 

4. 24 heures de jeûne, 2 fois par semaine

jeune intermittent bienfaits pour maigrir

Cette méthode se rapproche un peu de la précédente en allant encore plus loin. C’est Brad Pilon, expert américain de fitness, qui l’a popularisée. Elle est aussi appelée Eat-Stop-Eat (Manger-Arrêter-Manger).

Le but est de jeûner totalement à l’eau, café ou thé pendant 24 heures, par exemple de 20h à 20h le lendemain. Pour certaines personnes, les dernières heures peuvent être plutôt difficiles à vivre, avec des premiers signes de détoxination (haleine fétide dûe au démarrage de l’acidose, vertiges, sensation de faiblesse). On peut l’adapter en réduisant la plage horaire de 24h à 20h par exemple, au début.

5. Le mode Guerrier

jeune-intermittent-en-mode-guerrier

La méthode Ori Hofmekler recommande de s’alimenter de manière excessivement légère pendant la journée, de fruits et légumes en petites quantités. Le seul gros repas, bien copieux voire même gargantuesque se fait le soir.

Je pense que cette méthode est plus compliquée qu’il n’y paraît, car il faut avoir la volonté de se restreindre fortement dans la journée. En s’autorisant deux repas, on peut vite déraper vers davantage de quantité dans l’assiette que nécessaire. Et là, le repas du soir gargantuesque peut faire l’effet inverse de celui recherché.

Cette façon de faire va convenir aux personnes vraiment très occupées dans la journée qui ne vont avoir le temps d’avaler qu’une pomme à midi et quelque chose de très léger également le matin. Pour ce qui me concerne, elle ne me conviendrait de toute façon pas, car mon corps ne gère pas le repas du soir comme les autres, je grossis même en n’ayant rien mangé de la journée.

6. Le jeûne Au feeling

the-vert-maigrir-jeune-intermittent

C’est un véritable espace de liberté pour faire comme bon te semble. Le jeûne Au feeling te permet d’être à l’écoute de tes sensations et de tes envies sans la moindre contrainte horaire.

Tu sautes les repas que tu veux, quand tu veux. Il y aura toujours des moments où la faim ne sera pas présente, et ce sera l’occasion d’en profiter pour jeûner et faire du bien à ton corps, comme par exemple le matin lorsque l’organisme n’est pas réveillé. Cette méthode implique de savoir écouter ses sensations de faim et de savoir faire la différence entre véritable faim et gourmandise. Mais lorsqu’on a bien identifié les deux, il est facile de prendre la décision de ne pas manger du tout si la faim est absente, et de se raisonner lorsqu’on sent que seule la gourmandise est en cause.

Le jeûne intermittent est-il dangereux ?

Je crois que la première chose à faire, est de laisser parler le bon sens : qu’est-ce qui serait le plus dangereux ? Commettre tous les excès de gras et de sucre, matin, midi et soir, jusqu’à l’overdose et jusqu’à s’en rendre malade ? Ou mettre la pédale douce et inviter son corps au repos pendant quelques heures, le temps de le laisser récupérer ?

Les effets bénéfiques du jeûne sur la santé sont prouvés scientifiquement

Quoiqu’on puisse en penser, la science a de toute façon déjà tranché. Le jeûne, qu’il soit intermittent ou pas, fait l’objet d’une multitude d’études scientifiques très sérieuses, qui démontrent ses bénéfices pour la santé (Sources) :

  • Il permet de brûler les graisses et donc de perdre du poids
  • Il influe positivement sur les différents types de diabète, en limitant la glycémie et réduisant la résistance à l’insuline
  • Il lutte contre les désordres métaboliques
  • Il fait baisser le taux de cholestérol
  • Il stimule les défenses immunitaires
  • Il augmente les performances cognitives (intellectuelles et émotionnelles)
  • Il ralentit le vieillissement
  • Il lutte contre l’apparition de certains cancers

Bien sûr, les personnes dont la santé est fragile (maladie chronique, diabète…) devront éviter de pratiquer le jeûne intermittent sans avis ni suivi médical sérieux.

En pratique, les erreurs à éviter

erreurs-jeune-intermittent

Il y a des choses à savoir avant d’entreprendre la démarche de se mettre au jeûne intermittent.

Parmi elles, il est recommandé de bien boire pendant la période de jeûne : souvent on se trompe sur le fait que le corps réclame de la nourriture alors qu’il ne réclame que de l’eau. Et bien hydraté, il créera moins d’acidose et… tu auras meilleure haleine. Parce que oui, il peut arriver que l’haleine soit un peu plus forte pendant les moments de diète. Ce n’est pas systématique et cela dépend vraiment de chacun. A voir, donc.

Il faut par ailleurs éviter de compenser en perfusion de café !

Les horaires, ne pas faire non plus une fixette dessus, et apprendre à s’écouter. Rien n’est rigide à la minute près, et il faut apprendre le cas échéant à s’adapter.

Si jamais tu vois que tu n’arrives pas à appliquer aussi bien que tu l’aurais souhaité le principe du jeûne intermittent, et que tu prends un peu de poids pendant les fêtes, que tu te sens lourd.e et pas très serein.e, ne te juge pas. Tu as fait du mieux que tu pouvais, et t’auto-flageller ne va pas t’aider : reviens au contraire à la douceur avec toi-même, à la compassion pour tes faiblesses, exactement comme tu le ferais pour un.e ami.e que tu consolerais. Oui, pourquoi ne le ferais-tu pas pour toi-même, puisque tu le fais pour les autres ?

Il est toujours temps de te reprendre en main. L’une des solutions est par exemple de penser à faire une petite détox sur 3 jours, avec du raisin comme je l’explique dans cet article. C’est très bien aussi avec des pommes, quand la saison du raisin est terminée.

Tu me diras comment ça s’est passé pour toi ? Partage ces astuces à tes amies !

Joyeusement, xoxo ?

Claire ♥

  • 9
    Partages